Évaluer votre utilisation du TBI

 

Voici un guide pour vous aider à identifier votre niveau d’appropriation du TBI. Nous nous sommes inspirés de la taxonomie de Churches[1] pour hiérarchiser les niveaux d’appropriation. Pour chaque niveau, nous nous sommes questionnés sur les type d’activités possibles, le modèle pédagogique utilisé par l’enseignant, les possibilités de collaboration et enfin le niveau d’appropriation des technologies. Bien que toujours imparfaite, une échelle de progression nous permet d’avoir une représentation générale et hiérarchique des usages possibles d’une technologie en classe. À quel niveau d’appropriation êtes-vous?

Niveau d’appropriation

Pratiques observables en univers social

1- Présenter / Nommer

 

L’enseignant ou l’élève utilise le TBI pour :

  • présenter un diaporama, un tébéiciel ;
  • présenter un site web, un didactitiel;
  • présenter une production d’élève;
  • nommer, catégoriser, clarifier des éléments de la présentation avec les élèves en annotant des pages de la présentation sans nécessairement les conserver.

 

Modèle pédagogique

  • Enseignement magistral.
  • Présentation d’élèves.

 

Collaboration

  • La collaboration est minimale puisque le déroulement est fixé par la présentation.
  • L’enseignant répond à l’occasion à quelques questions.

 

Utilisation technologique

  • L’enseignant ou l’élève utilise le TBI comme un projecteur et une souris.
  • L’enseignant ou l’élève utilise les outils d’annotation du TBI ou du TB sans toutefois les conserver.

2- Décrire / Définir

 

 

L’enseignant ou l’élève utilise le TBI pour :

  • dresser une liste des connaissances antérieures des élèves;
  • réaliser un réseau conceptuel;
  • catégoriser ou associer des éléments notionnels;
  • identifier des événements importants ou réaliser une chronologie;
  • produire une définition d’un concept à l’aide des éléments identifiés préalablement.

 

Modèle pédagogique

  • Enseignement magistral.
  • Enseignement explicite.
  • Démonstration de l’élève.
  • Travail en atelier et en sous-groupe.

 

Collaboration

  • L’enseignant et les élèves profitent de l’échange en classe en inscrivant les observations et difficultés au tableau.
  • Les élèves utilisent le tableau lors d’un atelier et présentent le résultat de leur discussion.
  • La contribution de l’ensemble de la classe se limite cependant à venir inscrire ou associer des éléments au tableau.

 

Utilisation technologique

  • L’enseignant ou l’élève utilise les outils d’annotation du TBI ou du TB et conservent les notes.
  • Au besoin l’utilisateur revient sur les notes prises.

3- Interpréter / Analyser

 

 

L’enseignant ou l’élève utilise le TBI pour :

  • interpréter une ligne du temps, une image satellite, à l’aide de différents documents;
  • interpréter un texte ou des documents historiques;
  • schématiser un problème géographique ou historique;
  • faire une démonstration en histoire ou en géographie à l’aide de documents.

 

Modèle pédagogique

  • Enseignement magistral.
  • Enseignement explicite.
  • Démonstration de l’élève.
  • Travail en atelier et en sous-groupe.

 

Collaboration

  • L’enseignant et les élèves profitent de l’échange en classe en inscrivant les observations et difficultés au tableau.
  • Au besoin, l’enseignant ou l’élève consulte un site Internet, ajoute un document iconographique, une vidéo et contribue ainsi à relancer les échanges.
  • Les élèves utilisent le tableau lors d’un atelier et présentent le résultat de leur discussion. Cette production comporte différents documents pertinents qui viennent supporter leur interprétation.

 

Utilisation des TIC

  • L’enseignant ou l’élève utilise les outils d’annotation du TBI ou du TB et conserve les notes.
  • L’enseignant ou l’élève ajoute des documents (images, photographies, vidéo, audio).
  • L’utilisateur revient sur les notes prises au besoin.

4- Créer /  Collaborer

 

 

 

 

L’enseignant ou l’élève utilise le TBI pour :

  • échanger et discuter d’une création collective avec des applications réseau comme Google docs, Google maps, www.lignedutemps.qc.ca, Realtimeboard;
  • afficher au besoin une production d’élève au TBI pour apporter une précision, relever des problèmes, souligner une pratique exemplaire, etc.;

 

Modèle pédagogique

  • Enseignement magistral.
  • Enseignement explicite.
  • Démonstration de l’élève.
  • Travail en atelier et en sous-groupe.

 

Collaboration

  • L’enseignant et les élèves profitent de l’échange en classe et en réseau en inscrivant les observations et difficultés au tableau.
  • Au besoin, l’enseignant ou l’élève consulte la production d’un autre élève, un site internet, ajoute un document iconographique, une vidéo et contribue ainsi à relancer les échanges.
  • Les élèves utilisent le tableau lors d’un atelier et présentent le résultat de leurs discussions.

 

Utilisation des TIC

  • L’enseignant ou l’élève utilise les outils d’annotation du TBI ou du TB et conservent leurs notes.
  • L’enseignant ou l’élève ajoute des documents (images, photographies, vidéo, audio).
  • L’utilisateur revient sur les notes prises au besoin.
  • L’utilisateur profite des fonctions de partage d’application comme Google docs par exemple pour travailler en collaboration, revenir sur des productions d’élèves au TBI.

 

Consulter aussi les phases d’appropriation du TBI élaborée par France Leclerc.


[1]Andrew Churches, Bloom’s digital taxonomy, 2009