Évolution dans les régions en développement

Texte du site officiel de l'Année internationale de l'eau douce 2003 (ONU).

L’Afrique et l’Asie sont les deux régions qui souffrent le plus de l’absence de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans les zones urbaines.

Afrique


En 2000, 62 % des Africains avaient accès à des points d’eau améliorés et
60 % à des moyens d’assainissement – mais la couverture est médiocre
dans de vastes régions du continent africain

L’Afrique est la région où les zones urbaines sont les plus mal loties du monde en matière de services d’approvisionnement en eau “améliorés”. Plus de 150 millions d’habitants – soit près de la moitié de la population urbaine du continent – n’ont pas accès à des services d’approvisionnement appropriés. Des villes comme Cotonou (Bénin) ou Conakry (Guinée) ont des taux d’approvisionnement en eau inférieurs à 40%.

On estime qu’environ 180 millions de personnes ne bénéficient pas d’un service d’assainissement approprié dans la région. Dans plusieurs grandes villes africaines, seulement 10 à 30% des habitations urbaines ont des toilettes raccordées à un égout public ou à une fosse septique.

Sur cette photo nous voyons des enfants du Burkina-Faso (en Afrique) buvant l’eau d’un marigot. L’eau du marigot - sorte de réservoir naturel- n’est renouvelée qu’une fois par an pendant la saison des pluies. C’est donc une eau stagnante, non potable. Si dans la plupart des pays d’Europe, il suffit d’ouvrir un robinet pour obtenir la quantité d’eau que nous voulons, il n’en est pas de même pour tous les habitants des autres continents. Les petites filles doivent souvent parcourir de longs chemins à pied pour aller chercher l’eau, au lieu d’apprendre à lire et à écrire. Dans de telles conditions, on n’est pas difficile sur la qualité de l’eau.
Source : BIPS

Asie

Avec plus de 1,3 milliard d’habitants vivant dans des zones urbaines, l’Asie abrite près de la moitié de la population urbaine mondiale. Atteindre les objectifs fixés en matière d’approvisionnement et d’assainissement est un défi particulièrement difficile: les trois quarts de la population mondiale qui n’ont pas accès à des services d’approvisionnement, et plus de la moitié de la population qui n’a pas accès à des services d’assainissement vivent en Asie.


Cette photo nous montre un détail significatif dans un bidonville de Bombay (en Inde) : deux robinets d’eau. Trente familles doivent s’en servir (ce qui représente au bas mot 150 à 200 personnes). Encore faudra-t-il que ces robinets fournissent de l’eau de façon régulière et en quantité suffisante, ce qui est souvent loin d’être le cas.

Source : BIPS


Source : Service national du RÉCIT de l'univers social

Amérique latine et Caraïbes

Bien que la région possède 30% des ressources en eau douce de la planète, la pollution résultant des eaux usées domestiques rend difficile, dans certaines villes, l’accès à une eau pure.

Tableau combiné: Proportion de la population urbaine accédant à un service d’approvisionnement en eau et d’assainissement "amélioré" et proportion des habitations des grandes villes raccordées à des conduites d’eau et à des égouts publics

 

Afrique

Asie

Amérique latine et Caraïbes

Europe

Proportion des populations urbaines accédant à un approvisionnement en eau "amélioré" (%)

86

93

94

100

Proportion des ménages des grandes villes bénéficiant de l’eau courante dans la maison ou dans la cour (%)

43

77

77

96

Proportion des populations urbaines bénéficiant d’un service d’assainissement "amélioré" (%)

80

74

86

99

Proportion des ménages des grandes villes dont les maisons sont raccordées à un égout public (%)

18

45

35

92

Sources: UN/WWAP. 2003. UN World Water Development Report. Water for People, Water for Life. UNESCO/Berghahn Books / Rapport sur l’évaluation de la situation mondiale de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement en 2000